Budget 2012

Budget 2012

Élaboré dans un contexte toujours plus tendu, avec notamment moins de marges de manoeuvre en terme de recettes, le budget 2012 du conseil général lance un signe fort en direction des jeunes et des territoires. Il porte l'ambition de promouvoir un service public départemental de qualité à destination des habitants.
Les dépenses de solidarité sont en progression constante et représentent la moitié du budget. Il s’équilibre en recettes et en dépenses à 772,5 M€. Les dépenses de fonctionnement se montent à 605,9 M€ et les dépenses d’investissement à 166,6 M€. Comme en 2011, le recours à l’emprunt sera de 35 M€.

Trois grandes priorités

Le budget 2012 est en baisse par rapport à l'année précédente (772 M€ contre 818 M€).
Cette baisse traduit le niveau de contrainte permanent qui pèse sur les finances du conseil général ainsi que sur tous les départements en France : plus de dépenses, moins de recettes, des règlements mouvants, une dépendance accrue aux dotations de l'État, une autonomie financière et fiscale de plus en plus réduite (17 % en 2012).

Dans ce contexte, à partir de choix rigoureux, le conseil général peut maintenir son cap. Il repose sur trois grandes priorités :

  • un service public fort, de qualité, innovant et performant,
  • une politique départementale de l'éducation marquée par la préparation d'un plan Collèges nouvelles générations doté de 270 M€ sur la période 2012 - 2018,
  • une politique départementale de contractualisation avec les partenaires des territoires.

Ce sont les contrats territorialisés de développement durable (CTDD). Ils sont dotés d'un engagement global de 105 M€ sur la période 2012 - 2014.