Agriculture et forêt

Agriculture et forêt
Agriculture en Meurthe-et-Moselle
Agriculture en Meurthe-et-Moselle

Le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle participe à la dynamisation du secteur agricole et au développement des filières agricoles, agro-alimentaires et forestières.

Travailler en  partenariat avec la profession agricole

Le partenariat avec la profession agricole est fondé sur une charte signée chaque année entre le conseil départemental et la chambre départementale d’agriculture, chef de file des diverses organisations professionnelles agricoles.

Elle s’articule autour des axes suivants :

  • Consolider la dimension économique de l’activité agricole,
  • Renforcer la place de l’agriculture dans la cohésion sociale du territoire,
  • Affirmer le rôle majeur de l’agriculture pour l’environnement,
  • Promouvoir l’image d’une agriculture responsable, dynamique et génératrice de richesses.

Soutenir et promouvoir les filières agricoles

Le conseil départemental soutient la structuration et la promotion des filières agricoles à travers :

  • l'innovation et la mutualisation des moyens et des objectifs, de l'amont à l'aval d'une filière de production ou d'un produit,
  • l'encouragement à la recherche et à l'expérimentation pour des réponses adaptées aux besoins de ces filières.

Soutenir les manifestations agricoles

Le conseil départemental soutient les manifestations agricoles qui participent au rayonnement de la Meurthe-et-Moselle, à la promotion de ses produits et de ses filières agricoles et forestières.

Maintenir la qualité sanitaire des cheptels et des denrées alimentaires

Le laboratoire vétérinaire et alimentaire départemental de Meurthe-et-Moselle, service du conseil départemental, intervient dans le cadre de la sécurité alimentaire et de la santé animale.

Zoom sur quelques filières

  • Filière équine : aménagement et développement du Haras de Rosières aux Salines en Pôle hippique régional, soutien à l’hippodrome de Nancy-Brabois, valorisation du tourisme équestre, appui aux cavaliers espoirs, soutien aux associations sportives …, le conseil départemental mène une politique départementale en faveur de la filière équine du département.
  • Filière viticole : soutien aux viticulteurs, appui aux manifestations de valorisation du vin du Toulois et notamment de l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) « Côtes de Toul », le conseil départemental soutient la production viticole du département.

Contact

Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
Esplanade Jacques-Baudot CO 90019
54035 NANCY cedex
Tel : 03 83 94 53 02
Mail : diter@departement54.fr

Reconstruction du "Pont Blanc" à Lunéville

La reconstruction du « Pont Blanc » sur la Vezouze, situé boulevard Pompidou, près des cités Saint-Anne, à Lunéville, est lancée !

Ce pont, datant de 1935, est arrivé en fin de vie. Afin d'améliorer la sécurité des usagers de la route et des piétons et autoriser de nouveau la circulation des poids lourds et des convois exeptionnels, le conseil départemental a décidé de le reconstruire in situ. Les travaux ont débuté pour une livraison de l’ouvrage fin 2017. Coût de l’opération : 2,2 M€, entièrement pris en charge par le Département.

Cette reconstruction est l'un des projets phare de la politique infrastructures routières et le chantier ouvrage d'art le plus important du Département en 2017.

Les travaux se dérouleront en deux temps : l’ancien ouvrage sera détruit et un nouveau pont sera reconstruit. Pendant les travaux, qui ont été réduits au maximum dans leur durée afin de gêner le moins possible les usagers, la circulation sera coupée sur une partie de la RD 31 et des déviations seront mises en places, essentiellement pour les poids lourds. 

La réalisation des travaux va également permettre d’améliorer l’écoulement du cours d’eau.

Revue de presse

  • Afin d’informer les habitants et les usagers de la route, le Département et la Ville de Lunéville ont organisé une réunion publique le lundi 13 mars 2017. Retrouvez l'article l'Est Républicain sur cette réunion publique en cliquant ici.
  • Lancement des travaux de démolition. Retrouvez l'article de l'Est Républicain en cliquant ici.

Diaporama - Le "Pont Blanc" en images

 

Meurthe-et-Moselle
Le Pont Blanc sur la Vezouze (c) G.Berger - CD54
Meurthe-et-Moselle
Le Pont Blanc sur la Vezouze (c) G.Berger - CD54
Meurthe-et-Moselle
Circulation sur le Pont Blanc à Lunéville (c) G.Berger - CD54
Meurthe-et-Moselle
Circulation sur le Pont Blanc à Lunéville (c) G.Berger - CD54
Meurthe-et-Moselle
Meurthe-et-Moselle
Meurthe-et-Moselle
Plan des déviations prévues pendant les travaux de reconstruction
Meurthe-et-Moselle
Plan des déviations prévues pendant les travaux de reconstruction
Meurthe-et-Moselle
Lancement des travaux de démolition (c) P-H.Mayer - CD54
Meurthe-et-Moselle
Lancement des travaux de démolition (c) P-H.Mayer - CD54
Meurthe-et-Moselle
Lancement des travaux de démolition (c) P-H.Mayer - CD54
Meurthe-et-Moselle
Lancement des travaux de démolition (c) P-H.Mayer - CD54
Meurthe-et-Moselle
Lancement des travaux de démolition (c) P-H.Mayer - CD54
Meurthe-et-Moselle
Lancement des travaux de démolition (c) P-H.Mayer - CD54
Meurthe-et-Moselle
Lancement des travaux de démolition (c) P-H.Mayer - CD54
Meurthe-et-Moselle
Lancement des travaux de démolition (c) P-H.Mayer - CD54

A télécharger

CHIFFRES-CLÉS

  • Poids du nouveau pont : 25 T
  • Poids des remblais de démolition : 120 T
  • Ouverture totale : 58 m (au lieu de 54,10 m)
  • Longueur : 60 m (au lieu de 56 m)
  • Nombre de travées : 2 (au lieu de 3)
  • 1 seule pile en rivière (au lieu de 2)
Conférence des financeurs

La conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie est l'un des dispositifs phares de la loi du 28 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement.

Ses objectifs

  • Établir un diagnostic, des besoins des personnes âgées,
  • Recenser les initiatives locales,
  • Identifier les besoins, non couverts ou non financés,

afin de définir un programme coordonné de financement des actions individuelles et collectives de prévention, à destination des personnes de 60 ans et plus résidant sur le territoire départemental, en complément des prestations légales ou réglementaires.

Les 4 axes du plan d’action 2017

1. Améliorer l’accès aux aides techniques

  • Aides financières complémentaires aux prestations légales existantes,
  • Conception et mise en place d’un dispositif innovant de prêt de matériel,
  • Prestations d’ergothérapeute pour l’évaluation des besoins en matière d’aides techniques et d’adaptation de l’habitat.

2. Soutenir et favoriser le développement d’actions collectives de prévention

3. Soutenir les actions de prévention des SPASAD (Services Polyvalents d’Aide et de Soins à Domicile)

4. Attribuer un forfait autonomie aux résidences autonomie

Sa composition

  • Département de Meurthe-et-Moselle (Présidence)
  • Agence Régionale de Santé (Vice-Présidence)
  • Caisses de retraite : Carsat Nord Est - MSA - RSI - ANGDM et association Label Vie
  • Etat : Direction Départementale de la Cohésion Sociale
  • Caisse Primaire d’Assurance Maladie
  • Mutualité française lorraine
  • Caisses de retraite complémentaire
  • Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)
  • Un représentant par territoire des autres collectivités territoriales :
- Les communes de Haucourt- Moulaine, Jœuf, Nancy et Vandœuvre-lès-Nancy
- Les communautés de communes du Bassin de Pompey, du Pays de Colombey Sud Toulois et de la Mortagne
  • Association départementale des Maires 54
  • Un représentant des retraités et personnes âgées
  • Maison Départementale des Personnes Handicapées (Directeur)

Appel à projets 2017

La Conférence des Financeurs de la Prévention de la Perte d'Autonomie de Meurthe-et-Moselle lance son appel à projets 2017 visant à :

  • Améliorer l’accès aux aides techniques individuelles à travers des prestations d’ergothérapeute pour l’évaluation des besoins en matière d’aides techniques et d’adaptation de l’habitat,
  • Soutenir et favoriser le développement d’actions collectives de prévention de la perte d’autonomie (lien social, santé globale/Bien vieillir, mobilité collective, sensibilisation à la prévention).

Les actions soutenues devront impérativement présenter une dimension collective et bénéficier directement aux Meurthe-et-Mosellans de 60 ans et plus, afin de favoriser le maintien de leur autonomie.

La fenêtre de dépôt des dossiers ouverte du lundi 10 avril au mercredi 24 mai 2017 inclus.

Télécharger le cahier des charges de l’appel à projets 2017 de la Conférence des financeurs

Une procédure de candidature en deux étapes

1. Le formulaire de candidature à remplir en ligne est disponible en cliquant ici (Un formulaire de candidature doit être renseigné par projet)

2. La transmission des pièces justificatives se fera par messagerie électronique à l’adresse suivante : conferencedesfinanceurs@departement54.fr

Les pièces justificatives demandées sont les suivantes :

  • Le budget prévisionnel du projet (merci d’utiliser le modèle joint en annexe 2 du cahier des charges)
  • Les statuts à jour de la structure 
  • L’attestation du numéro de SIRET
  • Le dernier récépissé délivré par la préfecture
  • Un RIB au format IBAN ou un RIP
  • Le rapport d’activité, si le porteur n’est pas une collectivité publique

Les deux étapes de candidature devront être réalisée le 24 mai 2017 au plus tard pour que le dépôt de dossier soit définitivement recevable.

Tout dossier incomplet sera rejeté.

Pour toute question sur l'appel à projets, merci de transmettre votre demande à conferencedesfinanceurs@departement54.fr

ConfFinanceursPartenaires.jpg

A télécharger

Contact

Cyrielle THIRION
Chargée de mission Conférence des Financeurs de la Prévention de la Perte d’Autonomie
Direction de l’Autonomie
Tél : 03 83 94 55 72
Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
48 esplanade Jacques-Baudot
CO 90019 / 54035 NANCY cedex
Créer un établissement d'accueil du jeune enfant

Avant toute création de structure d'accueil de la petite enfance, un diagnostic local, pertinent, objectif et partenarial doit être mené. 
Entre le démarrage du diagnostic et l'ouverture effective de la structure, plusieurs mois vont s'écouler. Cette période permet au gestionnaire de travailler le projet d'établissement de la structure.

Démarches et documents du dossier d'ouverture conjoint CAF/PMI

La Caisse d'allocation familiale et le service Protection maternelle infantile du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle ont réalisé un dossier d’ouverture conjoint CAF/PMI pour la création d'un établissement d’accueil du jeune enfant.

Le projet d'établissement comporte obligatoirement :

  • un volet administratif 
    (typologie de la structure, gestionnaire, horaires d'ouverture, conditions d'admission, modalités de tarification, moyens humains et matériels...)
  • un projet social qui situe la structure dans son environnement 
    (lieu d'implantation, indicateurs démographiques du secteur, caractéristiques socio-économiques de la population, partenaires et modalités de partenariat...)
  • un projet éducatif qui définit les objectifs de la structure par rapport à la situation initiale du public. Il est le lien entre le gestionnaire et l'équipe éducative
  • un réglement de fonctionnement

A télécharger

Contacts au conseil départemental

  • Médecin départemental - Dr Marie-Christine Colombo - 03 83 94 52 46

Territoire de Longwy

  • Dr Sylvie Crugnola - 03 82 39 59 56
    Maison du département - 16 avenue Maréchal de Lattre de Tassigny à Longwy

Territoire de Briey

  • Dr Estelle Hergat - 03 82 46 50 09
    Maison du département - 3 place de l'Hôtel des Ouvriers à Homécourt

Territoire Terres de Lorraine

  • Dr Brigitte Derlon et Dr Françoise Himon - 03 83 64 88 23
    5 avenue Victor Hugo à Toul

Territoire Val de Lorraine

  • Dr Solenn Lallemand - 03 83 80 01 72
    Maison du département - 9200 route de Blénod à Maidières

Territoire du Lunévillois

  • Dr Marie Anne Boccard - 03 83 74 44 22
    Maison du département - 28 rue de la République à Lunéville

Territoire Nancy ville 

  • Dr Betty Girardeau - 03 83 98 91 74
    109 boulevard d'Haussonville à Nancy

Territoire Nancy - Pôle Est

  • Dr Jeanine Djoffon - 03 83 56 90 13
    2 rue JP Rameau à Jarville

Territoire Nancy - Pôle Ouest

  • Dr Cécile Garrigues  - 03 83 67 45 36
    80 boulevard Foch à Laxou

Contacts à la CAF

Le conseiller technique de la CAF apporte son expertise et son soutien technique dans la conduite de projets et informe sur les modalités de financement, en réponse aux besoins sociaux locaux.

Dispositifs d'aide aux clubs

Conformément à sa politique sportive, le département soutient les clubs sous certaines conditions.

Les critères liés à la situation des clubs :
- Association affiliée à une fédération sportive agréée par le ministère des sports,
- Avoir au moins 1 année d’existence effective,
- Avoir son siège social et son activité dans le département de Meurthe-et-Moselle,
- Avoir au moins 10 licenciés de moins de 18 ans (hors licences événementielles ou « journées ») pour les associations sportives dont le siège social et l’activité se situent dans une commune de moins de 2000 habitants. Le lieu de l’activité sera privilégié dans le calcul de l’aide,
- Avoir au moins 20 licenciés de moins de 18 ans (hors licences événementielles ou « journées ») pour les associations sportives dont le siège social et l’activité se situent dans une commune de plus de 2000 habitants. Le lieu de l’activité sera privilégié dans le calcul de l’aide,
- Présenter une situation financière sans excès de fonds propres et d’excédent 
- Disposer d’un co-financement ou d’un soutien des autres collectivités (au minimum communes, communautés de communes), sauf cas exceptionnel.

Les clubs répondant à ces critères peuvent prétendre à une aide au fonctionnement.

Les associations sportives satisfaisant aux critères précédents et qui présentent un projet de développement formalisé dont les axes croisent les priorités du département (éducation, citoyenneté, solidarité, insertion) et qui réalisent les actions les plus significatives dans chaque territoire dans ces domaines peuvent bénéficier d’un Contrat Sportif Solidaire (C2S). Le C2S est une convention triennale de partenariat. Le choix des clubs bénéficiant d’un C2S est à la libre appréciation du conseil départemental en lien avec le plan « Citoyens du sport 54 » qui vise à :
- promouvoir les valeurs de la République,
- soutenir l'engagement et le bénévolat,
- aider les clubs à se professionnaliser,
- renforcer l'insertion sociale et professionnelle,
- œuvrer à l'accessibilité des pratiques sportives à tous.

Les conditions d’attribution de subventions et leurs montants sont susceptibles de varier chaque année en fonction des crédits disponibles et de la situation des clubs.

Les clubs sollicitant un soutien du département au titre de l’année 2017 doivent renseigner le dossier de subvention mis à disposition (formulaire " Contrat Territoires Solidaires 2016-2021 fonctionnement - Fonds pour l'animation territoriale" (pdf) + formulaire "Additif au dossier de subvention des associations sportives (pdf) ) et l’adresser au service territorial concerné pour le 28 avril 2017 au plus tard.

Formulaires

INFOGRAPHIE : comprendre la refonte des dispositifs d’aide aux clubs

17434820_1146473602147585_8725727125273719195_o.jpg

Les partenaires

Avec la légitimité du chef de file, le département pilote la politique d’insertion. Il ne s’agit cependant pas d’agir seul. Au contraire.

Le conseil départemental a développé une méthode  partenariale unique en son genre. Elles associe tout autant les allocataires du RSA que les structures de l’insertion et les autres institutions (caisse d’allocations familiales, mutualité sociale agricole, chambre d’agriculture, Pôle emploi, autres collectivités). Objectif : construire des projets partagés créatifs voire innovants.

L’insertion représente également une responsabilité partagée avec l’Etat à travers sa politique de développement économique et sa politique de l’emploi. 

Le partenariat opérationnel qui s’est instauré avec l’AFPA a permis de mobiliser ses compétences et ses moyens sur des objectifs propres à la formation et l’insertion professionnelle des bénéficiaires.

Enfin, l’insertion s’appuie sur un partenariat avec la Région au travers de la formation professionnelle. Ce partenariat a permis de développer les actions de formation professionnelle adossées aux actions d’insertion pour répondre aux besoins de compétences identifiés auprès des entreprises.

Des expérimentations

Les nouveaux enjeux auxquels est confrontée la société imposent une approche plus solidaire posant le développement durable comme une exigence et appelant une plus grande créativité et une évolution permanente des pratiques.

La politique d’insertion s’est toujours construite à partir d’expériences nouvelles et d’inventions de nouveaux chemins.

Dans cet esprit, le département entend favoriser toutes les expérimentations sociales qui viseront à répondre mieux et autrement aux besoins.

Le Pacte pour l’insertion en Meurthe-et-Moselle

Le Pacte d’insertion vise à animer et coordonner les partenariats concrets noués par le conseil départemental. Son enjeu est de renforcer la collaboration des différents partenaires (Etat, région, Pôle emploi, MEEF, CAF, MSA, structures d’insertion, etc.), de définir des objectifs et des priorités communes pour optimiser la politique d’insertion. Plusieurs chantiers ont été identifiés : formation professionnelle, observation de la situation économique et sociale du département, personnalisation des parcours, association des usagers, responsabilité sociale des entreprises, etc.

Pôle Emploi

Le département travaille en partenariat avec Pôle emploi, afin que les allocataires du RSA bénéficient d’une offre de services adaptée. 

Huit binômes composés d’un conseiller Pôle emploi (poste financé à 50% par le département) et d’un professionnel du service territorial insertion ont été mis en place. 

Ils appuient les référents uniques, sécurisent l’orientation des bénéficiaires et animent les équipes consultatives. Par ailleurs, le conseil général a financé plusieurs postes dédiés à l’accompagnement des allocataires du RSA à Pôle emploi

Caisse d'Allocations Familiales - CAF
Mutualité sociale agricole - MSA
Région Grand Est

La Région Grand Est est née de la fusion des régions Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine le 1er janvier 2016.

La Loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) promulguée le 7 août 2015 vise à clarifier les compétences des différents échelons territoriaux (régions, départements, intercommunalités, communes).

Elle confie de nouveaux blocs de compétences aux Régions, au service du développement économique, de l’attractivité et du développement équilibré du territoire.

Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi en Lorraine
Direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale
Agence nouvelle des solidarités actives - ANSA

Au service de la lutte contre la pauvreté et l'exclusion

Association nationale pour la formation professionnelle des adultes - AFPA
Comité départemental olympique et sportif

Sports et Insertion est un dispositif expérimental conduit par le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et le comité départemental olympique et sportif sur le territoire Nancy et Couronne.

Cette action permet à des bénéficiaires du rSa de pratiquer une discipline sportive de leur choix.

La démarche s’inscrit dans une dynamique d’insertion sociale et professionnelle.

La pratique d’un sport permet de travailler les questions de la mobilité, de la régularité, de la ponctualité, de dépassement de ses limites, d’intégration dans un groupe, de confiance en soi.
L’idée de sports et insertion est également de permettre à des gens de prendre du plaisir dans une activité sportive.

Liens utiles

L'observatoire de l'action sociale décentralisée participe depuis 1990 à l'observation et l'évaluation des politiques locales d'action sociale, en particulier les politiques d'insertion. Le conseil général en est un membre actif.

L'agence des pratiques et initiatives locales valorise les actions du développement social.

L'agence nouvelle des solidarités actives est une association nationale dédiée à l'innovation et à l'expérimentation sociale pour lutter contre la pauvreté et l'exclusion. Elle a accompagné le conseil général dans la mise en oeuvre du TTEMM, du rSa et dans l'expérimentation d'autres initiatives en faveur de l'insertion des allocataires rSa.

 

Des informations sur le triptyque « Métiers - Formation – Emploi » afin d'aider à se repérer dans son environnement socio-économique et de faciliter un choix quant à son orientation dans son parcours professionnel tout au long de la vie.

Le référentiel architectural

Les choix architecturaux  des bâtiments reflètent la philosophie même du Collège nouvelles générations et reposent sur une exigence forte en matière d’innovation. Ils concourent à signer une identité propre aux collèges de Meurthe-et-Moselle.

A cette fin, le département a établi un référentiel, fruit d’un travail partenarial mené avec les services de l’Education nationale, des architectes, des programmistes, le conseil d’architecture en urbanisme et environnement (CAUE), un universitaire spécialisé dans l’architecture scolaire et les membres de l’assemblée départementale des collégiens.

Ce référentiel constitue le socle du Plan Collège Nouvelles Générations. C’est un cahier des charges qui sert de base à toutes les constructions neuves,  les reconstructions et  les réhabilitations partielle. Il permet d’affirmer une marque de fabrique départementale et de tendre vers des objectifs communs en tenant compte de la spécificité de chaque établissement.

Les objectifs du référentiel

  • créer un collège en capacité de s’adapter à l’évolution des besoins quantitatifs et qualitatifs en privilégiant une structure architecturale simple permettant une réalisation rapide des travaux  et un démontage facile en fin de vie du bâtiment

  • des bâtiments dont les volumes, les espaces sont définis en adéquation avec leurs fonctionnalités et modulables

  • répondre à des objectifs précis au niveau des performances énergétiques (voir Transition écologique)

  • une accessibilité pour tous 

  • une architecture qui favorise le lien entre l’établissement et son territoire.

Le référentiel identifie 17 pôles au sein d’un collège : accueil, vie scolaire, administration, enseignement général, sciences, technologie, informatique/multimédia, arts plastiques, musique, éducation physique et sportive, salle des professeurs centre de documentation et d’information, centre d’information et d’orientation, restauration, sanitaires, espaces de maintenance, espaces extérieurs. 

Le référentiel se décline en 6 livrets :

  • Livret 1 : les surfaces
  • Livret 2 : les fonctions des espaces
  • Livret 3 : les réglementations techniques et environnementales
  • Livret 4 : les fiches espaces
  • Livret 5 : la restauration
  • Livret 6 : les espaces verts et aménagement des espaces extérieurs
La transition écologique

A travers le plan Collèges Nouvelles Générations, le Département affirme des objectifs ambitieux en matière transition écologique sur le plan de la performance énergétique.

Il atteint d’ores et déjà des niveaux de performance bien supérieurs à la règlementation thermique française (RT 2012) qui fixe une limite de consommation maximale à la consommation des bâtiments neufs dans chaque région, à savoir 71,5 kWh/an/m2 pour la Lorraine. La consommation dans les collèges neufs est en effet de 50 % inférieure et dans les collèges en restructuration lourde, l’économie réalisée est de l’ordre de 90 % par rapport à la consommation précédant les travaux.

Ces performances ont été arrêtées dans le référentiel bâtiment du plan Collèges Nouvelles Générations (lien vers la partie Référentiel architectural) et ont anticipé les objectifs fixés par la loi sur la transition énergétique et la croissance verte adoptée en 2015 qui fixe en premier lieu d’atteindre une performance de consommation énergétique de niveau « Passif » et d’avoir recours aux énergies renouvelables.

Ainsi les collèges Jean Lamour à Nancy, Georges Chepfer à Villers-les-Nancy, Louis Marin à Custines, Pierre Brossolette à Réhon et René Gaillard à Bénaménil répondent à ce critère de bâtiment passif.

Le collège Louis Marin de Custines suit une certification HQE et le Département a reçu un financement européen pour à l’installation d’un système de géothermie.

Le collège Chepfer de Villers-les-Nancy a été sélectionné au programme PREBAT mis en place par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie et, à ce titre, bénéficie d’un financement de 0,4 M€ et sera labellisé PASSIVHAUS.

Les résidences d’artistes

Au sein des collèges Nouvelles générations, les résidences d’artistes ont pour but d’initier les jeunes et de leur faire partager le processus de création artistique.

Elles offrent des temps d’échange, de réflexion et d’expression qui immergent et impliquent les collégiens dans une démarche de création proposé par un artiste.
La résidence est intégrée au volet culturel du projet d’établissement, il s’agit d’une action transversale, pluridisciplinaire et fédératrice qui au-delà des classes concernées par un travail approfondi induit des effets sur l’ensemble de l’établissement en donnant les moyens aux collèges de devenir eux-mêmes des lieux de vie culturelle.

Les résidences permettent aussi de tisser des liens entre le collège et son territoire. Elles incitent à la découverte, invitent à la fréquentation des lieux de création et de diffusion artistique, favorise la confrontation aux œuvres, provoquent la rencontre avec les métiers artistiques et créent du lien avec les acteurs culturels du département.

Les résidences d’artistes 2016-2017

  • Collège Gaston-Ramon  à Audun-le-Roman : Création d’un spectacle avec le Théâtre Ici et Là de Mancieulles et la compagnie Filament

  • Collège Joliot Curie à Tucquenieux : Création d’un spectacle de théâtre et de chant en langue allemande avec le centre culturel Pablo Picasso à Homécourt et une compagnie d’artistes sarrois (dans le cadre d’une coopération entre la Saar et la Meurthe-et-Moselle). 

  • Collège Charles-Maximen Duvivier à Einville-aux-Jard : Création d’un spectacle de marionnettes avec le Théâtre de la Méridienne à Lunéville et la Compagnie La Soupe

  • Collège Frédéric Chopin à Nancy  : Création d’un spectacle avec le centre culturel André Malraux de Vandoeuvre et  la compagnie Tout va bien

  • Collège Jolliot-Curie à Dieulouard  : Création d’un spectacle lyrique avec l’Opéra National de Lorraine de Nancy

Vidéo : 2 minutes pour comprendre les résidences d’artistes en collèges

Le numérique

Le numérique fait partie des priorités du Département en matière de politique éducative car il représente un équipement essentiel pour l’avenir des jeunes Meurthe-et-Mosellans, l’ouverture à de nouvelles pratiques éducatives et la lutte contre l’échec scolaire.

L’ensemble des collèges sont raccordés à la fibre optique de manière à bénéficier du haut débit et très bientôt du très haut débit.

En 2015, le Plan numérique pour l’éducation mené par le Ministère de l’Education nationale a retenu 3 collèges préfigurateurs pour expérimenter l’usage de tablettes numériques dans les classes de 5ème des collèges de la Haute-Vezouze à Cirey-sur-Vezouze, Vincent Van Gogh à Blénod-les-Pont-à-Mousson et La Fontaine à Laxou.

Pour accompagner et accélérer cette démarche, le Département, en partenariat étroit avec l’académie Nancy-Metz, a voté un plan numérique départemental. Ce plan prévoit l’équipement :

  • d’un tableau blanc interactif (TBI) par collège
  • d’une imprimante 3D par collège
  • de postes informatiques dans les salles de classes de tous les collèges, et parfois de postes installés en îlot pour permettre le travail en groupe sur des logiciels spécifiques
  • de classes dites « connectées » c’est-à-dire de classes équipées d’un chariot de 30 tablettes numériques  mis à la disposition des enseignants et mutualisés au sein des collèges et 3 espaces couverts en Wifi.  

En chiffres

  • 84 classes connectées mi 2017
  • 3 800 tablettes distribuées
  • 335 espaces couverts en Wifi

Première vaque d’équipement : janvier-février 2017 :
Dieulouard - Dombasle (Farencq) -  Einville-au-Jard-  Jarny -  Liverdun -  Neuves-Maisons- Pulnoy-  Réhon -  Saint-Nicolas-de-Port –Thiaucourt –Tomblaine - Villerupt 

2ème vague d’équipement : mai-juin et septembre 2017 :
Baccarat - Bénaménil, , Dombasle (Embanie) – Heillecourt- Essey-les-Nancy - Frouard - Foug Colombey-les-Belles- Jarny (Louis Aragon) – Joeuf -  Ludres - Nancy (Alfred Mézières et Jean Lamour) - Nomeny- Toul (Croix-de-Metz et Amiral de Rigny ).

3ème vaque d’équipement : octobre- novembre 2017 :
Audun-le-Roman - Bayon – Blainville-sur-l’eau - Briey - Champigneulles- Custines – Dommartemont  - Gerbéviller – Lexy  -  Longlaville - Longuyon – Lunéville (Charles Guérin) – Malzéville -Nancy (Guynemer) -  Neuves-Maisons (Jules Ferry) – Pagny-sur-Moselle

4ème vaque d’équipement : janvier-février2018 :
Briey (Maumus) Jarville - Laxou (Prouvé)- Longwy (Vauban et Lebrun) – Luénville (Bichat) Mont-Saint-Martin - Nancy (Chopin, Gorges de la Tour - La Craffe et Louis Armand)- Piennes- Toul (Valcourt)- Tucquenieux -Vandoeuvre (Callot et Haut-de-Penoy) – Villers-les-Nancy

Parallèlement aux équipements, le Département s’est impliqué dans une politique forte de développement des usages du numérique. 
Il a ainsi édité à l’attention des collégiens et de leur famille un guide méthodologique intitulé « Internet pour tous » afin de sensibiliser les jeunes et leur famille sur les bons usages d’Internet.

Les collèges écoresponsables

Le Département, en partenariat avec l’Education nationale, invite les collèges qui le souhaitent à développer des projets destinés à sensibiliser les élèves au développement durable.

Un cadre général est proposé aux collèges qui ont ensuite toute liberté pour mettre en œuvre leur projet. 

Ceux-ci peuvent porter sur les thématiques suivantes :

  • Alimentation

Recouvre des actions et/ou aménagements liés aux pratiques alimentaires (bio, local, commerce équitable, etc.), au gaspillage alimentaire et à la gestion de la cantine scolaire.

  • Biodiversité

Concerne les actions et/ ou aménagements liés aux êtres vivants. A ces actions s’ajoute la création d’espaces privilégiés pour accueillir divers animaux et plantes (jardins, massifs, nichoirs, mares, haies etc.) et une sensibilisation à l’environnement.

  • Déchets

Concerne les actions et/ou aménagements liés à la prévention (sensibilisation à la réduction des déchets), le tri (séparation des différents types de déchets lors de leur collecte) et le recyclage des déchets (valorisation des déchets).

  • Eau

Concerne des actions et/ou aménagements liés au thème de l’eau, que ce soit au niveau de son gaspillage alimentaire, de sa rareté, de sa pollution ou même de sa distribution et de son cycle.

  • Energie

Concerne des actions et/ou aménagements liés au thème de l’énergie sous toutes ses formes (électricité, gaz, pétrole, hydrogène…). Cela peut se traduite par des actions de lutte contre son gaspillage, pour l’économiser ou pour l’utilisation d’énergies nouvelles ou renouvelables.

  • Solidarité

Concerne des actions et/ou aménagements liés menés au sein du collège (club, foyer socio-éducatif, etc.) ou en dehors de celui-ci grâce notamment à des collectes, des partenariats avec des associations, collectivités ou même d’autres écoles

55 collèges du département sont ainsi labellisés  écoresponsables.
 

Vidéo : 2 minutes pour comprendre les collèges éco-responsables