Les partenaires

Avec la légitimité du chef de file, le département pilote la politique d’insertion. Il ne s’agit cependant pas d’agir seul. Au contraire.

Le conseil départemental a développé une méthode  partenariale unique en son genre. Elles associe tout autant les allocataires du RSA que les structures de l’insertion et les autres institutions (caisse d’allocations familiales, mutualité sociale agricole, chambre d’agriculture, Pôle emploi, autres collectivités). Objectif : construire des projets partagés créatifs voire innovants.

L’insertion représente également une responsabilité partagée avec l’Etat à travers sa politique de développement économique et sa politique de l’emploi. 

Le partenariat opérationnel qui s’est instauré avec l’AFPA a permis de mobiliser ses compétences et ses moyens sur des objectifs propres à la formation et l’insertion professionnelle des bénéficiaires.

Enfin, l’insertion s’appuie sur un partenariat avec la Région au travers de la formation professionnelle. Ce partenariat a permis de développer les actions de formation professionnelle adossées aux actions d’insertion pour répondre aux besoins de compétences identifiés auprès des entreprises.

Des expérimentations

Les nouveaux enjeux auxquels est confrontée la société imposent une approche plus solidaire posant le développement durable comme une exigence et appelant une plus grande créativité et une évolution permanente des pratiques.

La politique d’insertion s’est toujours construite à partir d’expériences nouvelles et d’inventions de nouveaux chemins.

Dans cet esprit, le département entend favoriser toutes les expérimentations sociales qui viseront à répondre mieux et autrement aux besoins.

Le Pacte pour l’insertion en Meurthe-et-Moselle

Le Pacte d’insertion vise à animer et coordonner les partenariats concrets noués par le conseil départemental. Son enjeu est de renforcer la collaboration des différents partenaires (Etat, région, Pôle emploi, MEEF, CAF, MSA, structures d’insertion, etc.), de définir des objectifs et des priorités communes pour optimiser la politique d’insertion. Plusieurs chantiers ont été identifiés : formation professionnelle, observation de la situation économique et sociale du département, personnalisation des parcours, association des usagers, responsabilité sociale des entreprises, etc.