Les contacts sur les territoires et l’offre de services

Pour mettre en œuvre une dynamique sur les territoires, le Département a priorisé une intervention sous forme d’animation et d’ingénierie, notamment en appui des chargés territoriaux d’économie solidaire (CTES) qui ont acquis une légitimité d’intervention compte tenu de leur expertise et de leur connaissance de l’éco système entrepreneuriat.

Leur offre de service est la suivante :

  • faire connaître et promouvoir les valeurs de l’Economie Solidaire, 
  • faciliter le développement des projets (individuel ou collectif), grâce notamment à :

o    une expertise, des connaissances du tissu socio-économique local,

o    un travail en réseau avec les acteurs du territoire,

o    un suivi et/ou une orientation des projets pour les aider à aboutir,

o    une aide à l’identification des sources de financement,

  • faire émerger des dynamiques collectives en lien avec les besoins des territoires, 
  • valoriser les actions et les structures grâce à des outils dédiés. 

Les contacts des CTES par territoires et l’offre de services

(Au niveau central : Catherine Mengel 03 83 94 55 80 cmengel@departement54.fr)
 

Les exemples par territoires

Grand Nancy : ESSpresso

Personnes attablées à l'Autre Canal à NancyEn partenariat avec la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) Grand Est, l’association Rives de Meurthe et la Maison de l’emploi du Grand Nancy, le conseil départemental a organisé un ESSpresso fin 2018 à l’Autre Canal à Nancy. 
48 structures étaient inscrites à cette manifestation territoriale, organisée durant le mois de l’ESS, et chacune avait un planning de 5 rendez-vous. Soit au total, 240 rendez-vous d’affaires sur un créneau de 2 heures !

Ce fut une matinée de travail studieuse, riche d'échanges et de promesses, de collaboration, dans un lieu accueillant et chaleureux.

L’ESSpresso, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit de rendez-vous d'affaires de 15 minutes environ, pré-programmés en fonction des souhaits émis par les participants, comprenant à minima un acteur de l’ESS.

Dans un cadre convivial, c’est l’occasion de nouer des contacts avec l’objectif de développer ses activités de manière responsable. 


Terres de Lorraine : Coopération territoriale en Terres de Lorraine autour de l’économie circulaire  

Les acteurs du territoire Terres de Lorraine (Pays, ADTL, Département, Envie, Parole d’Entreprises…) coordonnent des actions de synergies/coopérations entre des entreprises et structures du territoire autour de la valorisation des déchets : 
- la démarche d’Ecologie Industrielle Territoriale (DEIT) : jusqu’à présent animée par Envie, cette démarche de coopération entre acteurs autour de la valorisation de déchets est désormais animée par l’association Parole d’Entreprises à l’échelle du territoire Terres de Lorraine.
- le projet de « galerie solidaire et circulaire » : suite à la réalisation d’un accompagnement DLA, la faisabilité d’un point de vente mutualisé impliquant plusieurs structures solidaires du territoire (Envie, la Fabrique, la Scic de laine en rêves, le Relais) a pu être lancée début 2019.


Longwy : AROMA.

Logo du programme InterregLe projet AROMA ambitionne d’organiser l’approvisionnement des restaurants, cantines, … de la Grande Région en denrées alimentaires locales et de qualité. Cela permettra de développer une dynamique socio-économique durable, en favorisant notamment :
-    la création d’emplois non délocalisables,
-    la mise en réseaux des acteurs de la Restauration Hors Domicile à l’échelle transfrontalière, 
-    de nouveaux marchés pour les producteurs locaux,
-    une plus juste redistribution de la valeur ajoutée tout au long de la chaîne de production,
-    l’autonomie de la décision au niveau local,
-    et plus globalement une meilleure alimentation dans la Restauration Hors Domicile.

Le projet est soutenu par le programme européen INTERREG V A Grande Région, impulsé par la Commission Européenne. Il est subventionné via le Fonds Européen pour le Développement Economique Régional (FEDER). Il est cofinancé par la région wallonne, la région Grand Est, l’Etat français à travers le Programme National pour l’Alimentation (DRAAF Grand Est) et le ministère de l’environnement, du climat et du développement durable du Grand-Duché du Luxembourg. Pour la première fois, le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle dirige un projet INTERREG. Il coordonne l’action de vingt partenaires répartis sur les quatre pays de la Grande Région.


Briey : Bien Vieillir A Domicile, pour vivre dignement et durablement chez soi.

Le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle a initié en 2015 à titre expérimental un dispositif partenarial précurseur en France intitulé « bien vieillir à domicile ». Une charte regroupant 15 partenaires signataires (acteurs du logement, de l’habitat, de l’énergie, institutions locales, organismes socio-professionnels et entreprises) a été officialisée le 5 juin 2016, fédérant les énergies et les synergies pour permettre à chacune et chacun :
- d’adapter son logement pour y continuer à vivre dignement et durablement,
- d’effectuer des travaux d’adaptation de son logement en toute confiance et sérénité.

Des entreprises artisanales parties prenantes et engagées, ressortissantes de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 54, assurent des travaux fiables et de qualité, respectant les cahiers des charges requis en la matière. Elles s’engagent à : 
-    être attentives aux besoins identifiés,
-    informer sur les organismes proposant des aides,
-    conseiller des aménagements adéquats au juste prix, respectant les aspects réglementaires et les préconisations des organismes compétents,
-    produire des devis respectant la réglementation, clairs, détaillés, à titre gracieux, dans un délai raisonnable,
-    être sensibilisées à la perte d’autonomie et à ses conséquences,
-    être à l’écoute et proactifs en cas d’alertes,
-    être labélisées,
-    faire respecter en cas de sous-traitance les clauses de la charte par le sous-traitant.

Les entreprises partenaires bénéficient d’un savoir-faire en matière d’accessibilité et d’adaptation au logement et s’inscrivent obligatoirement dans une démarche d’adhésion à des labels dédiés : HANDIBAT en lien avec la CAPEB 54 et LES PROS DE L’ACCESSIBILITE en lien avec le FBTP 54.


Val de Lorraine: Un réseau d'acteurs en cours de structuration autour du Tourisme et loisirs solidaire 

Depuis 2017 en lien avec les acteurs institutionnels locaux et l’appui technique de l'UNAT Grand Est (Union Nationale des Associations de Tourisme), la démarche "Tourisme et loisirs solidaire en Val de Lorraine" vise à créer une dynamique de réseau structuré entre divers acteurs locaux du tourisme et des loisirs solidaires (patrimoine historique ou naturel, hébergement...). L’objectif est de soutenir l’activité économique de ces acteurs via la promotion partagée des activités de chacun, et l’enrichissement de l’offre d’activités par la mobilisation des prestations disponibles dans le réseau ou le partage de compétences. 

Au fil de forum participatifs réguliers, la démarche rassemble aujourd’hui une vingtaine d’acteurs autour d’une Charte commune, et est ouverte à toute structure partageant les valeurs d'un tourisme solidaire : un tourisme conçu par les acteurs locaux pour la population locale mais pas que, humaniste (visant les échanges et une mixité sociale notamment), équitable (accès pour tous, valorisation des ressources locales) et écologique, aussi bien dans son fonctionnement que vis à vis des visiteurs qui sont invités à découvrir et respecter les richesses naturelles du territoire. 

Depuis l’automne 2017, la démarche est entrée dans une phase opérationnelle avec de premiers projets d'actions menées en commun. C'est le cas d'un projet de circuit d'itinérance avec des ânes qui relie au moins deux acteurs de la démarche, la Compagnie des ânes à Eulmont (Seille et Grand Couronné) et le gîte Soléole (Bassin de Pont-à-Mousson) : une offre nouvelle et originale de mobilité douce pour le territoire, au contact des richesses naturelles et du patrimoine local. 

Un appui à la structuration plus formelle de ce réseau est en cours.


Lunévillois : Rencontres « Faire ensemble dans un Lunévillois qui bouge » 

Personnes réunies à la Salle des Fêtes de Velle sur Moselle
« Salle des Fêtes de Velle sur Moselle »

Initiées par le département en juin 2017, ces rencontres permettent à différents responsables de structures du Lunévillois de se retrouver régulièrement durant une demi-journée (entrepreneurs, associations, chantiers d’insertion, porteurs de projet, mairie,…) ; l’occasion d’apprendre à se connaître, de créer des liens et de développer des partenariats professionnels.  

Des réunions interactives permettent aux participants de réfléchir ensemble à la manière de créer un dynamisme collectif dans le but de mieux se faire connaitre notamment sur le Lunévillois (réalisation d’une base de données commune, participation ensemble à une manifestation,...). Dans une atmosphère studieuse, mais également très détendue ces rencontres sont également l’occasion de visiter des structures, de créer des contrats professionnels et des échanges nécessaires au développement des activités du territoire.


Un exemple à l’échelle départementale et nationale  

Un département partenaire du projet national Tressons : Territoires Ruraux et Economie Sociale et Solidaire, Outils et Nouvelles Synergies


L’économie sociale et solidaire est un vecteur pour le développement inclusif et durable des territoires ruraux. L’ESS représente un réel atout pour les territoires ruraux, notamment en termes de développement économique (maintien de l’emploi, création de nouvelles activités,…), de cohésion sociale et d’égalité territoriale (accès ou création de nouveaux services, redynamisation du lien social, etc.) et d’attractivité du territoire. Fort  de ce constat, le département de Meurthe-et-Moselle est partenaire du projet national Tressons lancé par l’Avise et le RTES suite à un appel à projets du Réseau rural national (RRN), et avec le soutien du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER).

De 2018 à 2020, ce projet vise à analyser et renforcer l’impact de l’ESS sur les territoires ruraux, identifier les leviers d’action, permettre le partage d’expériences entre acteurs des territoires et notamment collectivités locales. Plus de 140 personnes ont participé à ce séminaire de lancement au département le 2 avril.